En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > SAVOIRS > Economie > Economie industrielle > Efficacité des firmes camerounaises et centrafricaines agrées au régime de la taxe unique
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Efficacité des firmes camerounaises et centrafricaines agrées au régime de la taxe unique

Lazare Bela

Coédition NENA/CODESRIA
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
6,49

Ajouter au panier
Le processus d'intégration en UDEAC piétine parce que les pays membres sont insatisfaits du partage de ses gains présumés. Les présomptions de gains et de perte sont respectivement liées à l'exportation et à l'importation. Le Cameroun est gagnant et la RCA perdante selon cette perception des choses. C'est ce qui amena les États à la recherche d'une industrialisation et d'un commerce équilibré, à se répartir les industries sans succès. Notre objectif était de révéler les gains partout et d'éviter cet écueil d'un partage a priori ou a posteriori. Si le Cameroun, présumé gagnant, n'arrive pas à soutenir l'intégration, il faut s'assurer que ses gains sont réels. La question devient la même pour chaque pays : quelles sont les industries porteuses? Chaque pays en dispose en principe. Cependant, une gestion économique incohérente peut les voiler

Ceux qui ont été intéressés par Efficacité des firmes camerounaises et centrafricaines agrées au régime de la taxe unique ont aussi consulté :